Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 19:24

Ce week-end, j'ai fait ma dernière plongée en Bretagne :(
La dernière avant de remiser mon matériel dans le container qui va emmener toutes nos affaires à Mayotte où nous partons vivre début janvier, pour quelques années (s'en suivra d'ailleurs un nouveau blog : « Pourquoi je plonge dans l'Océan Indien ? » :)

Quoi qu'il en soit, je ne sais pas si c'est parce que c'était la dernière mais j'ai eu un flash (c'est le cas de le dire).
Je me suis souvenu d'un « détail » à propos de mon flash déporté ; Un détail volontairement laissé de côté au début, le temps de me faire la main, et complètement oublié depuis : le Clear Photo System !

Qu'est-ce donc que le Clear Photo System ?

Inon (le fabricant) nous en dit ceci : « Clear Photo System reduces backscatter caused by light coming from the camera's internal strobe illuminating suspended particles in front of the lens, enabling clearer, higher quality images. »

En clair, il s'agit d'un système qui permet de réduire la lumière parasite (car frontale) venant du flash interne de l'appareil tout en continuant à utiliser ce même flash pour mesurer la lumière de la scène et calibrer la puissance du flash déporté au moment de la prise de vue (ce qu'on appelle la syncho S-TTL).

Dans la pratique, il s'agit d'un petit cache à placer devant le flash.
Un bout de film noir qui bloque la lumière visible à l'œil et ne laisse passer que les longueurs d'ondes invisibles, nécessaires aux mesures et au calibrage du flash via la fibre optique.

Résultat :
 

Un congre et des crevettes
Un congre et des crevettes


Une anémone verte
Une anémone verte


Une gorgone verruqueuse aux polypes déployés
Une gorgone verruqueuse aux polypes déployés


Une araignée de mer
Une araignée de mer


Résultat : des photos aux éclairages plutôt bien maîtrisés et nuancés (me semble-t-il).

Même si je ne suis pas hyper-favorable au « tout-automatique » (j'aime bien tripoter les boutons), je dois bien reconnaître que, ce coup-ci, je suis bluffé.
Sur ma série de photos, il n'y a pas beaucoup de déchet, à part les images sur lesquelles le flash était mal orienté :)

Bonne lumière, belles couleurs... bref, j'aime !

N.B : j'utiliserai d'ailleurs une autre photo de la série pour illustrer mon prochain article.

Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 21:07

La nouvelle saison de plongée approchant, et n'ayant pas d'autre projet en vue, j'ai décidé - il y a quelques temps - que mon investissement de l'année irait dans un flash sous-marin déporté ; Histoire d'en finir une fois pour toute (ou d'essayer en tout cas) avec les chefs d'œuvre de ce genre.

 

Un chef d'œuvre... de photo mal « flashée »

N.B... un flash déporté offre l'immense possibilité de pouvoir éclairer les particules en suspension dans l'eau - ainsi que, accessoirement, le sujet photograpié :) - avec un angle aussi grand que possible par rapport à l'objectif de l'appareil. Ainsi, la lumière du flash réflechie par les particules ne revient pas face à l'objectif. Ce qui permet d'éviter les superbes halos présentés ci-dessus.

Cette décision prise, me voici donc lancé dans une étude aussi poussée qu'approfondie, notamment sur les forums de plongeur.com. Il s'agit de déterminer le meilleur matériel en fonction de mon équipement photographique, à savoir un APN compact Panasonic LUMIX DMC-TZ2 et le caisson étanche DMW-MTZ3 qui va bien. En prenant en compte également mes besoins et envies de photographe ainsi que... le budget que je suis prêt à y mettre, bien entendu :)
Cet article se veut donc un retour sur cette expérience, un mémo sur mes déambulations, les conclusions auxquelles je suis arrivé ainsi que les sites qui m'ont aidé dans ma démarche... des fois que ça puisse aider d'autres plongeurs ayant les mêmes interrogations.

Étape n°1 - le choix du flash

Le Lumix TZ2, malgré toutes ses qualités, reste un APN compact. Les possibilités de contrôle manuel sont, par définition, limitées. Cependant, comme beaucoup d'appareil de cette gamme, il dispose du pré-flash pour la gestion TTL de son flash intégré.
Grâce aux très pédagogiques explications de F.P Langlois, j'en déduis rapidement qu'il me faut viser dans la gamme des flashs avec synchro TTL par fibre optique. Ceci afin de permettre à l'appareil une complète gestion de la prise de vue : lumière, ouverture et, éventuellement, sensibilité.

Dans la gamme de prix que je m'accorde, cela me restreint à deux équipement : le Inon D-2000 et le Sea&Sea YS-110 qui, hormis la synchro TTL, présentent des caractéristiques techniques très proches : nombre guide (ou vulgairement, la puissance), couverture angulaire, température de couleur, etc.

Après moult réflexions, j'opte pour le D-2000. IL offres des possibilités de contrôle et d'ajustement manuel supérieures, en complément de la gestion TTL ou en autonomie complète. Ce qui est certainement un confort supplémentaire et une option plus pérenne puisque je n'ai pas l'intention de me contenter d'un compact APN ad-vitam.

Étape n°2 - le choix du magasin

Le choix du flash fait, reste celui du magasin où acheter le matériel.

Un petit tour sur Internet me per met de trouver rapidement un pack « flash + fibre optique + bras / platine » à 600 €. Une chose cependant me taquine, particulièrement après la mise en garde de F.P Langlois. Le kit de fibre optique proposé est un kit dit universel. Je pousse donc mes recherches un peu plus loin pour essayer de trouver un produit plus spécifique à mon caisson.

Je découvre ainsi qu'Inon a développé, à partir d'une base commune, une gamme de fibres optiques adaptables sur tous les caissons grâce à un embout à chaque fois différent et spécifique. Je cherche s'il en existe un pour mon caisson. Bonne pioche avec le kit Optical D Cable/Cap W35 !

Par contre, je ne trouve ce kit en vente sur aucun magasin en ligne français. Je continue à fouiller encore un peu mais, ce coup-ci, du côté des magasins américains. Et je fait bien car, en plus de la fibre optique, je trouve mon flash à un prix très nettement inférieur au meilleur prix trouvé en France.

Une rapide simulation avec frais de port finit de me convaincre d'acheter le flash et le kit de fibre optique sur ce site américain, diversion.com en l'occurence. Pour le bras et la platine (et l'embase adaptée), je fais ça en France, divervision.com ne proposant que des équipements dédiés, donc chers. Alors que je cherche un simple bras Dyron-flex avec la platine universelle adéquate qui me semblent suffisant pour mes besoins.

Étape n°3 - ... à suivre

Je vous fais grâce des dernières contrariétés liées au seul paiement Paypal proposé sur divervision.com. Et voilà, les commandes sont faites. Le cheminement fut long et laborieux mais il en valait la peine car il me permet d'avoir un équipement - à priori - complètement adapté à mon appareil pour beaucoup moins cher que prévu.

La suite quand j'aurai reçu les colis, fait les test in situ et réalisé les premières productions.

Repost 0