Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 23:25

J'ai évoqué, dans mon article d'hier sur les limaces de mer, ma galerie de photos ratées.
Ça m'a rappelé, par la même occasion, que je n'avais pas alimenté cette rubrique depuis un long moment.
Et pourtant...

Et pourtant, des photos ratées, j'en ai.
J'en ai déjà fait un certain nombre, je continue à en faire toujours très régulièrement et je pense que je fais continuer à en faire encore longtemps.
Pour le bonheur de ma rubrique :)

Aujourd'hui, j'ai sélectionné une série d'images prises l'hiver dernier en mer Rouge.
Une série qui illustre parfaitement l'absolue nécessité, dans tous les cas, d'un éclairage au flash pour la prise de vue sous-marine. Y compris dans ce qu'on pense être les meilleures conditions : mer limpide, soleil au beau fixe, sable blanc, faune et flore colorées et abondantes.
Parce qu'il ne faut jamais oublier que la mer... est bleue !
 


 

 

 

 

 

 

 


Le problème des photos ci-dessus ?
Des conditions de prise de vue trop bonnes !

Habitué à la Bretagne (et maîtrisant encore très mal à ce moment-là mon appareil numérique), je ne me suis pas méfié et j'ai laissé faire l'appareil pour la gestion du flash et de la lumière. Mal m'en a pris.
Comme je l'ai dit : mer limpide, soleil au beau fixe, un fond de sable bien blanc pour reflêter toute cette lumière... Bref, l'appareil a - à juste titre d'ailleurs - estimé qu'il y avait une quantité de lumière suffisante pour faire des photos.
Donc... pas de flash.
Donc... des photos bleues :(

Ici, le flash n'aurait pas servi à apporter de la lumière. Il aurait servi à restituer les couleurs naturelles.
En effet, l'eau absorbe rapidement les différentes couleurs qui composent la lumière blanche du soleil, à l'exception du bleu.
C'est pour cela que, rapidement sous la surface, la mer n'est plus que bleue et que toute la faune et la flore est comme éclairée par une lumière bleue ; Lumière qui ne restitue pas les couleurs naturelles.

Au moment de la prise de vue, le flash apporte cette lumière blanche, neutre, qui manque. Il fait ré-apparaitre les vraies couleurs.
C'est d'ailleurs pour les mêmes raisons qu'il est toujours utile de plonger avec une lampe. Même quand on pense qu'elle ne servira pas.

Un flash m'aurait donc permis d'avoir de belles images, pleines de couleurs vives, plutôt que des photos monochromes, un peu fades.
Ça sera pour la prochaine fois :)

Repost 0
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 21:14

Comme j'ai du, une nouvelle fois ce week-end, renoncer à plonger (la faute, cette fois-ci, à la tempête), je me suis souvenu avoir initié une rubrique consacrée à mes photos ratées de plongée ; Rubrique que je n'ai pas alimentée depuis longtemps.

Je profite donc de cette « accalmie » pour écrire un nouvel article sur ces différents problèmes auxquels, comme tout photographe sous-marin, j'ai été confronté.

Aujourd'hui les problèmes d'éclairage.

En effet, à la différence de la photographie terrestre, les sources de lumière ne sont pas légion sous l'eau. Il manque, notamment, la plus... évidente : le soleil !
Faut donc se débrouiller avec des sources artificielles : flashs et phares.

Comme je l'ai déjà évoqué, pour éviter la réflexion de la lumière sur les particules en suspension dans l'eau, il est préférable d'avoir des sources lumineuses éclairant sur le côté.
Ce n'est pas mon cas, puisque je n'ai qu'un flash frontal, sur mon appareil argentique comme sur mon appareil numérique. Ce qui donne les photos que j'ai présenté dans cet article.

Je cherche donc d'autres solutions, en me servant de mon phare comme seconde lumière, pour atténuer les effets du flash frontal, ou en profitant des largesses de mon partenaire de palanquée pour m'éclairer différemment.

L'équilibrage entre ces différentes sources étant un peu délicat - et incertain - cela a donné des photos de ce genre :


Araignée et labre


Homard breton


Vieille

J'ai également raté quelques photos en éclairant à côté du sujet. Une mauvaise appréciation dans l'excitation du moment (sûrement).


Un bouquet d'ascidies (la même photo, plus réussie, ici)


Un lièvre de mer

Une dernière erreur de surexposition ; Ce qui arrive quand on veut photographier une surface importante et claire, avec un flash frontal et puissant.


Alcyons blanches


Voilà pour ce soir et pour mes brillants problèmes d'éclairage ;-p
En espérant que mon prochain article sera pour évoquer une plongée plus « fraîche ».

Repost 0
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 21:25

Les problèmes de mise au point

Me voilà de retour, avec de nouvelles « œuvres » pour alimenter ma galerie.

Après, mes séries sur les problèmes de cadrage (#2, #3), celle des tentatives de plan large, voici une série sur les problèmes de mise au point.
En l'occurence, et pour être tout à fait précis,  il ne s'agit pas de problèmes de mise au point, puisque mon appareil ne me permet pas de régler la mise au point. Il s'agit de problèmes de distance de prise de vue par rapport au sujet photographié.

J'ai pas mal « tatonné » pour m'habituer à estimer la distance qui me permet de faire une photo à peu près nette - ou en tout cas, pas trop floue :-p. Il m'en est donc resté un certain nombre de « chef-d'œuvres post-modernes ».


Une blennie... en haut, au centre, pour ceux à qui cela aurait échappé.


La première photo aurait due mettre en valeur une blennie... si elle avait été nette. De toute façon, si elle l'avait été, elle n'en serait pas moins assez mal cadrée (comme quoi, quand ça veut pas, ça veut pas).
La seconde reste un mystère assez... mystérieux. Quel devait en être le sujet principal ? Je ne suis même pas sîr de la présenter dans le bon sens (mais bon, y'a bien fallu faire un choix).


???


La dernière photo est une de celle que je regrette le plus de ne pas avoir réussie. Le sujet en est un
ver bispire, ou, tout du moins, ses panaches déployés (c.f un de mes précédent post pour en savoir plus sur ces vers marins). Cela aurait pu être une photo assez sympa mais ça sera pour la prochaine fois.



Un ver bispire


Voilà c'est tout pour ce soir et pour cette nouvelle « page » de ma galerie, consacrée au mises au point défectueuses.
En attendant la suite...

Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 21:35

Tentatives de plan large en eau... chargée

Ca f'sait longtemps... mais j'vous avais prévenu, des photos de plongée ratées, j'en ai à la pelle.

Aujourd'hui, je complète ma galerie avec une série de photos qui, dans une eau claire et limpide, auraient certainement été très bien... mais qui, en Atlantique, sont... ce qu'elles sont.


Ce qui aurait pu - du - être un baliste...


Ces photos auraient du mettre en valeur, un baliste, au loin, une blennie ou encore un camarade de palanquée. Dans les eaux souvent chargées de l'Atlantique, les particules sont devenues, à cause de la réflexion de la lumière du flash (frontal, c'est le défaut de mon appareil), le sujet principal de mon image.


et ça, une blennie... si, si !


Un appareil photo, étanche certes, mais plutôt... simple, des conditions pas toujours... favorables, cela constitue finalement un entrainement efficace à la photo sous-marine. Une bonne façon d'appréhender l'environnement et les particularités de la pratique de la photo sous-marine... en attendant de plonger en mer Rouge (par exemple :-p



Pour finir, un plongeur-modèle.

 

Repost 0