Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 22:45

Plonger de nuit... pourquoi faire ?

C'est vrai ça ? Pourquoi se compliquer la vie à plonger la nuit quand on pourrait être peinard, au chaud et au sec, à faire je ne sais quoi ?

Tout d'abord parce que, la nuit, il se passe plein de chose sous l'eau. C'est notamment, pour beaucoup d'espèces, le moment de la quête de nourriture. De nombreux animaux sortent donc du trou qu'ils occupent de jour pour aller chasser.

En Bretagne, il n'y a donc que le la nuit - ou quasiment - que l'on peut apercevoir des congres en pleine eau, des homards, toutes pinces brandies, en train de courser leur prochain repas, etc.

L'interêt de la plongée de nuit provient également des sensations qu'elle procure.

Plongée de nuit, plongée à sensations

Quelle sensation, déjà, que de se trouver sur un semi-rigide, à quelques distances de la côte, et d'observer les « lumières » de la ville sous un nouveau point de vue.

Quelle sensation que de se laisser glisser le long du bout à la seule lumière des phares, parenthèses lumineuses au milieu d'un grand trou noir. Avec la sensation d'apesanteur que procure la plongée, cela a quelque chose de très spatial.

Quelle sensation que de se poser sur le fond, d'éteindre son phare et de se laisser « envahir  » par l'obscurité, de découvrir un autre aspect du monde sous-marin.

Quelle sensation enfin que de se balader et de découvrir, dans son faisceau de lumière, la faune et la flore sous un autre jour (sans mauvais jeux de mots). La même faune et la même flore mais dans des postures différentes.

Je n'ai pas eu la chance de le constater (mais j'espère que cela sera le cas lors d'une prochaine sortie nocturne) mais quand il y a beaucoup de plancton, les frottements de celui-ci émettent des lueurs fluorescentes.
En suivant les mouvements de la mer, le bout frotte donc sur le plancton. Il devient alors possible de retrouver le bout rien qu'aux fluorescences planctoniques qui s'y trouve tout le long.

Une plongée de nuit, c'est également un défi intéressant en terme d'orientation.
Le champ de vision est moins large, les repères forcément moins nombreux. Tout doit alors devenir un élément remarquable. Il faut faire attention à tout et bien évidemment opter pour une trajectoire extrèmement simple.

Bref, à condition de ne pas être trop claustro, une plongée de nuit c'est forcément une plongée différente, une plongée à essayer donc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires