Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 22:20

Parmi les espèces endémiques de la Bretagne, il y en a une qu'on rencontre à peu près à tous les coins de roche. Il s'agit du congre.
Voici donc, en quelques lignes, une présentation de cet animal qui peut atteindre des proportions assez... impressionnantes

Une grosse anguille bleue ou une murène édentée ?

Ni l'un ni l'autre... bien que le congre appartiennne également à la famille des poissons osseux ou ostéichthyens.
Trouver un congre se révèle finalement assez simple. Il suffit de fouiller tous les trous, toutes les failles, toute les « planques » des rochers, tombants et autres épaves. Attention, quand je dis : fouiller, il ne faut pas me prendre au mot. Il ne s'agit pas d'y mettre les mains mais seulement de « yeuter ». Attention au phare également. Vu que le congre h'a pas de paupière, il n'apprécie que très moyennement d'avoir la lumière dans la figure.


Congre, Socoa / Saint-Jean-de-Luz, Atlantique Sud


Donc, en scrutant scrupuleusement et précautionneusement les coins et recoins sous-marins, il y a toutes les chances de rencontrer un congre. Celui-ci est très facilement reconnaissable à sa peau bleue et à son air... comment dire ? jovial :-p

La Bretagne, un repère de congres

Les occasions sont en effet nombreuses de croiser un congre en Bretagne. Il y a de nombreux sites pour cela. Des roches, tombants et surtout beaucoup d'épaves : le Bugalet (barge de débarquement près de la Trinité-sur-Mer, Golfe du Morbihan), le Walter, le M4600, le Frémur (tous proche de Saint-Cast-le-Guildo, Bretagne Nord), etc.
Il est alors possible de voir de « sacrés morceaux ». Certains animaux sont même presque célèbres tellement ils sont gros, grand et gras.


Congre, Aber Wrac'h, Bretagne Nord


Voir un congre en pleine eau ?

De jour, le congre reste - sauf très rares exceptions - bien tranquillement dans sa cachette (dans laquelle il entre à reculons, la pointe de sa queue servant d'organe tactile pour se guider). Par contre, la nuit, les congres sortent pour chasser et se nourrir. Il devient alors possible de les observer en pleine eau.
Donc, pour voir un congre en pleine eau, le meilleur moyen reste donc de plonger de nuit :-p

Pour ma part, je n'ai fait qu'une plongée de nuit. Celle-ci fera d'ailleurs l'objet d'un prochain post. Cependant, je n'ai pas eu le bonheur, pendant cette plongée, de voir ne serait-ce qu'un congre :-(

Mais je persévère !

Partager cet article

Repost 0
Published by metropolis - dans Faune et Flore
commenter cet article

commentaires