Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 13:27

« Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort... et, surtout, toujours plus bizarre », tel pourrait être le sous-titre de cet article.
Le prétexte en est ce curieux poisson rencontré en mer Rouge.

 

Poisson Fistulaire en mer RougeUn poisson Fistulaire, mer Rouge

 

Il s'agit d'un digne représentant des poissons Fistulaires. Poissons facilement identifiables grâce :

. à leur corps (extrêmement) allongé et fin ;
. à leur longue bouche (tout ce qui dépasse à gauche de la photo, après les yeux) ;
. et à leurs (toutes, toutes, toutes) petites nageoires (que l'on devine plus qu'on ne les voit, sur le bord droit de la photo).
Là, comme ça, on se dit que le Fistulaire nous rappelle vaguement quelqu'un. Cette bouche tubulaire... mais oui, c'est ça, un hippocampe.
Effectivement, le Fistulaire (de la famille des Fistulariidae) est un cousin de l'hippocampe
(de la famille des Syngnathidae).
Pour la petite histoire, tout deux sont des poissons à nageoires rayonnées de l'ordre des Gasterosteiformes. J'arrête là pour les gros mots.

Les fistulaires constituent un petite famille comprenant  très peu d'espèces.
Ce n'est pas le cas de celui-ci mais les plus grands peuvent atteindre 1,5 m (j'ai même lu 2 m ?) ; Ce qui doit être plutôt... surprenant.

Quelques mots sur cette bouche particulière, commune avec les hippocampes. Plutôt qu'une bouche, il s'agit d'un tube (edenté). Les deux machoires sont soudées. Le fistulaire aspire donc sa nourriture.
C'est ça, il s'agit en fait dune paille.

Une petite info au passage. Chez les hippocampes, c'est le mâle qui porte les œufs.
Après passage à l'acte et fécondation, madame confie sa - nombreuse - future progéniture à monsieur. Après quatre semaines d'incubation, le père libére ses petits. Cela peut durer 4 jours. Aïe.
Moralité : À tous les frutrés de l'enfantement, y' plus que la réincarnation en hippocampe :)

Partager cet article

Repost 0
Published by metropolis - dans Faune et Flore
commenter cet article

commentaires