Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)

N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Parce que non, la Manche et l'Atlantique ne sont pas que des mers froides, avec du courant et sans visibilité !

Pourquoi je plonge et pourquoi je plonge en Bretagne ? ou pourquoi j'ai décidé de créer ce blog. Pour expliquer pourquoi je plonge en Bretagne et pourquoi il est tout aussi interessant de plonger en Bretagne que... en mer Rouge (par exemple :-p)

Quand je dis que je plonge en Bretagne, on me demande inévitablement :

Mais... y'a des trucs à voir en Bretagne ?


Ce à quoi je réponds, en général :

Rien, évidemment ! En plus, ça pèle, y'a du courant et une visi de m....


Je veux donc, avec ce blog, essayer de montrer tout ce qu'il y a à voir, malgrè tout, en Bretagne, les sites, la diversité de la faune, de la flore, etc. et - pourquoi pas ? - convaincre de l'intérêt de plonger également en Bretagne.

Quelques liens...

» Écocéan, pour tout savoir sur le requin-baleine

» Site d'information sur les cétacés

» Annuaire des blogs de plongée

» Latitude 27 ou le blog entre mer et désert d'une expatriée à Hurghada

-----

blogCloud

-----

paperblog member

-----

Classement de sites Webtoweb, concours gratuit
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 13:56

Toujours suite à mes plongées du week end dernier, je vais aujourd'hui dire quelques mots sur la rose de mer.

 

Une rose de mer, bryozoaire orange
Une rose de mer (ou bryozoaire orange)

 

En effet, le monde sous-marin possède également ses roses, également appelées bryozoaires oranges (mais ça fait quand même vachement moins romantique).
Il est assez simple de voir une rose quand on plonge en Bretagne car il s'agit du plus gros bryozoaire de l'Atlantique.
Il suffit donc d'ouvrir les yeux (ce qui est quand même plus pratique en plongée:-) pour être (quasi-) sûr d'en croiser une ; À condition toutefois d'être sur un fond rocheux car, comme le montrent les deux photos de cet article, les roses de mer vivent accrochées à des roches.

 

Une rose de mer, bryozoaire orange
Une autre rose de mer

 

Bryozoaire, bryozoaire, vous avez dit bryozoaire ? Comme c'est étrange... mais qu'est-ce qu'un bryozoaire ? Là est toute la question.

Pour changer dans la confusion des genres, après les spirographes, les alcyons et les gorgones, voici donc les bryozoaires qui sont également des animaux (contrairement à ce que le nom de la rose de mer peut nous laisser croire).

Éh oui ! Nous avons à faire, ici, à un animal, et plus exactement à un animal colonial ; C'est à dire à un groupement, une colonie de nombreux individus qui, tous réunis, forment des structures comme la rose de mer. Cette organisation est similaire à celle des coraux (c.f mon article sur les gorgones). Par contre, les bryozoaires et les coraux n'ont absolument aucun lien de parenté.

Chaque individu de la colonie - ou zoïde - est constitué d'un polype vivant dans une chambre calcaire (dure) ou chitineuse (souple).
C'est le regroupement, côte à côte, de ces chambres qui forme la structure du bryozoaire.

Enfin, chaque zoïde est un filtreur. C'est à dire que pour se nourrir, il dispose de tentacules qui pêchent les petits organismes planctoniques présents dans l'eau et les amenent ensuite vers la bouche.
Si l'on observe donc d'assez près - mais discrètement - les roses de mer, on peut apercevoir les (très petites) tentacules de chaque individu qui s'agitent sur la crête de la structure.

Partager cet article

Repost 0
Published by metropolis - dans Faune et Flore
commenter cet article

commentaires